Les ateliers adaptés

 

Ce sont en fait des ateliers qui sont adaptés à un public défini. 

 

Les personnes anosmiques, les personnes mal voyantes (voir les ateliers) :

 

 

Les personnes :

 

  • Pouvant entrer dans un dispositif comme le PLIE, à la recherche d'un nouvel équilibre et dynamique pour trouver un emploi ou le stabiliser.

 

  • En situation de santé précaire, en complémentarité des soins qui leur sont prodigués. Personnes hospitalisées ou inscrites dans un parcours de soins.

 

Les ateliers proposés sont des ateliers d'écriture ou/et en lien avec une pratique et une expression corporelle allant jusqu'à l'élaboration d'une création artistique, même si celle-ci n'est montrée qu'à un cercle réduit de spectateurs, qui ne peuvent même être que les personnes du groupe.

 

Trouver, retrouver, découvrir une pratique physique, douce et adaptée pour que le corps soit moins vécu à distance ou vécu uniquement qu'à travers la douleur. Replacer le corps au coeur d'une implication, d'un projet. L'accepter tel qu'il est et dans sa capacité de se transformer aussi.

 

Des situations pédagogiques basées sur les sensations, les perceptions, le relâchement musculaire, la mise en jeu du corps, les jeux de cirque, le mouvement dansé, le plaisir du jeu dans l'échange. Echanges fondés sur la confiance, l'acceptation du regard de l'autre, la mise en jeu de sa singularité.

 

Ces ateliers se pratiquent en groupe réduit (huit personnes environ) afin de prendre le temps pour chaque participant.

 

Ce travail a déjà été mené Par Pierre Vion au sein du centre des arts du cirque Piste d'Azur pour le PLIE de Grasse. Par Véronique Pépin, au centre ARAMAV à Nîmes, au soin paliatif de Sète, association ENVIE lutte contre le Sida à Montpellier. Par Emmanuelle Pépin pour des classes UPI, CLIS.

 

"Les ateliers adaptés" sont d'une durée adaptée selon les besoins.

 

S'ils vous intéressent, vous pouvez nous contacter.