Etablissements scolaires

 

"Danser à l'école" est une manière poétique  d'aborder le monde.

 

C'est donner à l'enfant ou l'adolescent la possibilité d'être au coeur du processus de création et d'improvisation.
Par la rencontre avec l'artiste et la pratique d'atelier artistique, l'enfant ou l'adolescent invente, se surprend, se révèle à ses propres yeux et aux yeux des autres.

 

Elles constituent une vraie richesse et une construction de soi.

 

C'est aussi observer l'enfant sous un regard nouveau : un regard ouvert à la richesse créatrice de l'enfant ou de l'adolescent.

 

C'est une rencontre entre des enfants, des adolescents, des enseignants et des artistes.

Le projet de danse à l'école se construit sur une base de partenariat. L'artiste ou les artistes pédagogues s'interrogent avec l'enseignant sur le projet. Un projet qui peut se dérouler sur une classe mais peut aussi s'inscrire dans un projet d'école, et rassembler plusieurs classes.   

Le point de départ de la danse à l'école peut trouver sa source d'inspiration à partir  d'un auteur ou créateur, d'une oeuvre d'art, d'un lieu, ou rattachée à une discipline scolaire.
Des ateliers sont ainsi bâtis en fonction de cette source d'inspiration. Ils sont adaptés au public, au contexte, au nombre d'heures attribuées. 

Les ateliers s'articulent sur une année scolaire ou concentrés sur une période.
Ils donnent naissance à une création, qui est partagée avec le public.

 

Les ateliers

 

Les ateliers permettent de réveler l'enfant ou l'adolescent au travers de sa créativité. Ils sont simples, ludiques,accessibles.
Les  ateliers reposent sur un travail d'écoute, de concentration, d'invention.

 

Les ateliers donnent la possibilité de se situer dans l'espace en relation avec les autres. Les propositions se font en silence, en musique, ou en accompagnement avec des instruments. Des jeux seul, à 2, avec plusieurs partenaires sont créés afin de développer et d'affiner la confiance, le jeu, l'écoute. Le rythme, la musicalité du geste et la relation à la musique font partis intégrante des séances.

 

Chaque atelier se découpe en 5 phases :

 

  • la mise en état : éveil des sensations et des sens, mobilité et enjeu des articulations et groupes musculaires, perception des appuis, dissociation et coordination des mouvements. Ces exercices permettent de trouver concentration, attention sur le corps, préparation à la mise en jeu dans l'espace, mémorisation de petites séquences d'échauffement
  • travail dans l'espace en lien avec un univers sonore ou silence

mobilité et enjeu du corps dans l'espace, énergie et qualités des mouvements, lignes et parcours dans l'espace, appuis, chutes, élan, sauts, sollicitation des différentes parties du corps, observation et perception des autres autour de soi, regards, distance-rapprochement, ryhtmique. Ce moment permet d'être à l'aise dans l'espace, de libérer le mouvement et de lâcher-prise. Il  agit aussi directement sur une appropriation  et connaissance du corps dans l'espace.

  • thème spécifique ou atelier de composition instantanée : il s'agit ici au coeur de la séance de 1H30 ou 2H de développer un travail spécifique ; il peut se faire sur le rythme, la relation à un partenaire, le duo, le groupe, l'écoute, le regard, les qualités d'un mouvement , la construction et déconstruction d'une séquence de mouvements, invention à partir de consignes de gestes propres à l'enfant, création individuelle ou à plusieurs de phrasés gestuels et musicaux. Ce moment est propice à l'invention, la création, la restitution, la complicité, l'autonomie. L'enfant ici présente son travail devant les autres, qui deviennent ainsi des spectateurs actifs. Leur observation est guidée par des consignes afin de porter un regard constructif, dépourvu de jugement.
  • Un temps de "relaxation", de détente. Mise au repos du corps après l'effort, étirement doux, respiration.

         C'est un temps aussi pour soi, pour re visiter la matière de corps qui a été      abordée pendant la séance. Les images et sensations émergent en chacun

  • un temps de retours, de mises en mots, de discussion.

Chacun exprime son ressenti, ses observations.

 

Tous les ateliers servent à nourrir la création finale partagée avec un public, que ce soit avec d'autres classes, écoles ou parents. Chaque création repose sur le processus d'improvisation. L'enfant ou l'adolescent est vraiment créateur de sa danse. C'est ce qui est donné à voir lors de la représentation.

 

Voir les ateliers et stages

 

L'école du spectateur

 

En complémentarité avec les ateliers proposés, l'école du spectateur élargit le domaine de la création au delà des  ateliers et des frontières de l'établissement.

Des temps où les artistes, complices de 7Pépinière viennent rencontrer les enfants ou adolescents dans la structure de l'établissement scolaire, en offrant une performance ( extrait d'une pièce ou composition instantanée  ou spectacle).
Cette performance servira de support à des discussions, critiques. Les enfants donnant leur point de vue, les artistes les leurs. Partager ce qu'est un processus de création, comment on s'y prend, ce que l'on traverse, etc...
Lors de cette rencontre, les performances proposées par les artistes peuvent aussi donner naissance à une interprétation des enfants ou adolescents qui performeront à leur tour.
Les performances proposées sont toujours en corrélation avec le projet d'école et le contenu des ateliers.
L'école du spectateur c'est aussi un partenariat avec une autre structure, telle un théatre, le lieu de travail d'une compagnie, des artistes, où les enfants sont acceuillis. Des performances, répétitions, ateliers, spectacles, discussions sont alors proposés.

 

Rencontre parents/enfants à l'école

 

A l'origine d'un questionnement de parents dont les enfants avaient suivi une année d'ateliers de pratique artistique, a été bâti pour eux des ateliers où les parents, tout comme leurs enfants, suivaient un cycle de travail les menant vers le processus d'improvisation, et de création.
A raison d'une fois par mois, des ateliers de 2 heures sont proposés par Emmanuelle Pépin pour les parents, dans l'établissement scolaire, lieu consacré à leurs enfants.
Parents et enfants suivent des ateliers en parrallèle pour se retrouver ensuite sur des ateliers communs qui donnent lieu à une création menée ensemble.

 

Interventions en milieu scolaire - (Carros,Vence, Cagnes/Mer, St Laurent du Var, Nice, Roquefort les pins, St Sauveur sur Tinée , Clausse de Conte)+ stages à l’Université de Nice, Formation danse à Carros,(Projets de l’ Education Nationale,

Inspection Académique, Drac -classes artistiques), formatrice sur stages ponctuels IUFM, UNSS, STAPS

 

Ecoles concernées : Collège Maurice Jaubert (Nice),
Ecole primaire du Village( Carros), Jean Moulin, .Marcel Pagnol, Spinelli (classe Cliss) à Carros
Ecole primaire Marc Chagall à Vence
Ecoles primaires Jules Ferry et le Logis à Cagnes/mer
Ecole primaire René Cassin à St Laurent du Var
Ecole primaire Jacques Prévert à L’ariane Nice
Ecole primaire Michelis 2 et Michelis 2à St Laurent du var
Ecole primaire de la gare à St laurent du var
Ecole primaire la bastide à plan de gattières classe Cliss
Ecole maternelle et primaire de Roquefort les pins
Collège Jean Giono (Nice - classe upi)
Collège de l’archet (Nice - classe upi)
Collège Louis Nucéra (Nice)
Collège René Cassin  à Tourettes Levens et le Mamac
Collèe de St Sauveur sur Tinée
Lycée  professionnel D’Antibes
Lycée Masséna à Nice, classe de danse + Unss
+interventions spécialisées auprès d’enfants en grande difficultés (Fondation Lenval)

Université de Nice, faculté des lettres, ACL Danse et Unss

Stages et ateliers auprès de différents publics (Sida Info services, association de conteurs, danseurs professionnels et amateurs, professeurs EPS option danse , Bollouris, Nice)

Formation professionnelle des Arts du Cirque des Campelières puis Piste d’Azur
Choréa Danse, danse étude
Stage d’été chez Rosella Hightower